La Revue des Ressources
Accueil > Idées > Michel Tarrier écogitations

Michel Tarrier écogitations

Dernier ajout : 19 janvier 2012.

Billets d’humeur fantasque de Michel Tarrier

Billets d’humeur fantasque

« Vous êtes prisonniers d’un système de civilisation qui vous pousse plus ou moins à détruire le monde pour survivre. » Daniel Quinn

On confond écologie et environnement. Cette confusion, dont même l’écologisme est coutumier, est loin de n’être que sémantique. Se préoccuper du décor en ignorant l’importance des interdépendances régulatrices est le péché anthropocentriste par excellence. Il se paiera cher, les chèques environnementalistes étant toujours escomptés sur un avenir qui doit tout à l’écologie. C’est au détriment du tout que nous construisons notre petit jardin ornemental, c’est au détriment des biocénoses que nous remembrons et gavons d’intrants nos champs, c’est au détriment de la forêt naturelle que nous alignons des arbres sur un sol toiletté. La gestion policière, voilà l’attitude ennemie de la nature. La cécité écologique de l’homme civilisé achève en ces temps de fossiliser le vivant. Polluons-dépolluons, saccageons-protégeons, épuisons-régénérons, déboisons-reboisons, lâchons-régulons… : interventionnistes parce qu’environnementalistes. On ne reconstruit pas les écosystèmes, on ne négocie pas avec la nature. Ce que savaient implicitement les peuples premiers. Il faut rendre la Terre à la Terre.

Naturaliste observateur et descripteur depuis l’enfance, j’ai passé l’essentiel de ma vie le nez dans le microcosme, ébloui, à en cerner toute la beauté et quelques mystères. Quand je me suis relevé, il n’y avait plus rien autour de moi, des bulldozers et des tronçonneuses avaient anéanti en quelques minutes ce que la genèse avait mis des lustres à construire. Je compris alors qu’il fallait s’insurger pour défendre une maison du Quaternaire dont nous n’étions que colocataires, dont on retirait chaque jour une brique. La tâche est insurmontable pour bien des raisons, notamment parce que la finitude du monde n’est pas admise, parce que décroissance, ou dénatalité sont encore des gros mots, parce que nous n’avons jamais disposé du moindre ministère du futur. L’écologie profonde et le biocentrisme dérangent l’inertie et le ronron de ceux qui confondent la protection de Gaïa avec le département jardinage d’un bazar de bricolage.

Tous les signaux sont au rouge. Le pic forestier est déjà derrière nous, des déplétions successives sont annoncées, dont celle des énergies fossiles. La succession tourne court et notre incapacité à transmettre à nos enfants le legs d’une terre accueillante est parfaitement honteux. Cet horizon d’une vie invivable ne semble même pas nous permettre de relativiser la crise systémique servie sur plateau d’ultralibéralisme, ni susciter le moindre regret pour cette politique de la terre brûlée. Qui vivra verra, ou plutôt ne verra pas.

Il y a, entre la Terre-mère et chacun de nous, comme un cordon ombilical sacré. Et les terriens qui l’ont coupé sont des mutants. Après eux le déluge.

Michel Tarrier

  • RIP LAZAR STOJANOVIC

    5 mars, par Robin Hunzinger
    Quelle tristesse LAZAR , quand ma camarade pour la vie, Sabina Subasic-Galijatovic m’a annoncé ta mort ce soir. Je me souviens de toi, en 2010 à Belgrade dans ce tournage du film NOTRE CAMARADE TITO (...)
  • Supplément à l’angoisse de l’ingénieur

    28 février, par Bruno LEMOINE
    « Beaucoup de chercheurs en nanotechnologie voudraient séparer leur travail de ses conséquences à long terme. Car les bénéfices et les risques imaginés sont inconfortablement grands. D’ici peu nous allons voir (...)
  • Tolstoï, tout simplement

    6 février, par Edouard Schaelchli
    En ces temps où la Russie, fidèle à ses plus chers vieux démons, vient aimablement rappeler à l’Europe ainsi qu’au monde entier de la libre-circulation des biens et des personnes que tout ne relève pas, loin de (...)
  • LUMIÈRES DU SUD… — 4/4

    29 janvier, par Lionel Marchetti
    — — — LUMIÈRES DU SUD… (cahier du photographe) 83 poèmes… …en suivant 83 photographies de Robert Frank toutes tirées de son livre LES AMÉRICAINS THE AMERICANS 1958, 1985, 1993 pour les photographies (...)
  • LUMIÈRES DE SUD… — 3/4

    27 janvier, par Lionel Marchetti
    — — — LUMIÈRES DU SUD… (cahier du photographe) 83 poèmes… …en suivant 83 photographies de Robert Frank toutes tirées de son livre LES AMÉRICAINS THE AMERICANS 1958, 1985, 1993 pour les photographies (...)
  • LUMIÈRES DU SUD… — 2/4

    25 janvier, par Lionel Marchetti
    — — — LUMIÈRES DU SUD… (cahier du photographe) 83 poèmes… …en suivant 83 photographies de Robert Frank toutes tirées de son livre LES AMÉRICAINS THE AMERICANS 1958, 1985, 1993 pour les photographies (...)
  • Les statues meurent aussi

    13 décembre 2016, par Alain Resnais, Chris Marker
    Les statues meurent aussi est un documentaire français réalisé par Chris Marker et Alain Resnais sorti en 1953. Il fut commandité par la revue Présence africaine. Un film de légende, interdit pendant dix ans. (...)
  • Philip K. Dick : Lettre au sujet de Blade Runner

    12 août 2016, par Philip K. Dick, Louise Desrenards (traduction)
    Philip K. Dick admirait le film qu’en 1981 Ridley Scott avait adapté de son roman Do Androids Dream of Electric Sheep ? (1968) — que lui-même considérait comme une ébauche, mais qui d’emblée intéressa le cinéma. (...)
  • Dernier baiser

    12 février 2016, par Xavier Zimbardo
    Il y a des gens comme ça, qu’on connaît ou qu’on croise… Des visages tellement noyés d’un long chagrin qu’ils sont devenus le masque même de l’amertume. Des traits anéantis, où tout est effondré, exténué, (...)
  • Théorie de la dérive

    20 février, par Guy Debord
    Entre les divers procédés situationnistes, la dérive se définit comme une technique du passage hâtif à travers des ambiances variées. Le concept de dérive est indissolublement lié à la reconnaissance d’effets de (...)
  • Paul Nizan - La Conspiration (I)

    4 décembre 2015, par Paul Nizan
    Dans le cadre de la dissémination de la webassociation des auteurs sur l’état d’urgence, la Revue des ressources propose ce texte. Paul-Yves Nizan est né le 7 février 1905 à Tours et tué le 23 mai 1940 à (...)
  • L’Amour de la vie

    10 janvier 2014, par Jack London
    Alors qu’ils descendaient le long de la berge en boitant douloureusement, l’homme qui marchait le premier chancela soudain parmi les rochers. Tous deux étaient fatigués et faibles ; leurs visages contractés (...)
  • Faites un don de votre choix à la Revue des ressources

    1er février 2013, par Rédaction
    La revue des ressources est une revue électronique en temps réel sur Internet, indépendante (associative et autofinancée) et d’accès gratuit, créée en 1998. En faisant un don à la Revue des ressources vous lui (...)
  • Ours de la RdR

    1er janvier 2012, par Contact
    Adresse postale : Editions des ressources - La revue des ressources Bambois, 68650 Lapoutroie - France. *** Directeur de publication Robin Hunzinger hunzinger (a) ressources.org *** (...)
  • Proposer un texte, un son, une vidéo à la RdR

    avril 2007, par Rédaction
    Si vous désirez proposer vos textes, merci de les envoyer au comité de lecture de la revue des ressources en .DOC ou .RTF avec une courte biographie et bibliographie, à l’adresse suivante : comité de (...)
© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter