La Revue des Ressources
Accueil > Olivier Rolin en librairie : Bakou, derniers jours

Olivier Rolin en librairie : Bakou, derniers jours

vendredi 11 février 2011 (Date de rédaction antérieure : 21 octobre 2017).

A l’automne 2003, revenant d’Afghanistan, j’avais fait une escale prolongée à Bakou, Azerbaïdjan. Nulle autre raison ne m’attirait dans ce pays que la nécessité de changer d’avion. Je logeai dans un hôtel de style soviétique, l’Apshéron, du nom de la péninsule sur laquelle est construite Bakou.
Il se trouve que j’écrivais alors Suite à l’hôtel Crystal, un livre composé d’une quarantaine d’histoires plus ou moins loufoques ou extravagantes se déroulant dans des chambres d’hôtels à travers le monde. Le nom de l’hôtel, si proche de celui du fleuve des morts grec, me suggéra l’idée de mettre en scène, dans ma chambre de l’Apshéron, mon propre suicide. L’idée de me suicider, même à Bakou, n’a rien de spécialement loufoque ou extravagant, mais ce qui l’était un peu c’est que la notice biographique sur la couverture du livre, paru en 2004 (Librairie du XXIe siècle), mentionnait mes lieux et dates de naissance et de mort : Boulogne-Billancourt, 1947-Bakou, 2009. Plus tard, dans un livre collectif (Rooms) que la générosité dicta à une vingtaine d’amis écrivains, Mathias Énard raconta comment il était venu, aidé par deux personnages de Suite à l’hôtel Crystal, récupérer mon corps afin de l’immerger dans la mer Caspienne. Depuis 2004, j’étais donc mort en 2009 à Bakou, dans la chambre 1123 de l’hôtel Apshéron, d’une balle de pistolet Makarov 9mm… O.Rolin

A lire : Écrire, écrire, pourquoi ? Entretien de Olivier Rolin avec Nathalie Crom
http://editionsdelabibliotheque.bpi.fr/livre/?GCOI=84240100612810

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter