La Revue des Ressources
Accueil > NOUS, PEUPLE DERNIER, le nouveau Tarrier arrive !

NOUS, PEUPLE DERNIER, le nouveau Tarrier arrive !

vendredi 4 décembre 2009 (Date de rédaction antérieure : 22 octobre 2017).

« Michel Tarrier est un électron libre qui, à la façon d’un Cassandre, paraît porter un message négatif à ses contemporains, mais en nos temps de dangers tous azimuts, il incarne surtout une figure de la radicalité vitale — voire de la vitalité radicale. » (Régis Poulet)


« Les fruits de l’homme sont empoisonnés et détruisent la terre. »

Des peuples premiers à nous, peuple dernier, il n’aura fallu que quelques siècles de conquêtes irrespectueuses, de progrès chimérique et de myopie écologique pour qu’on en arrive là, au pied du mur.

NOUS, PEUPLE DERNIER

C’est un gros livre de 448 pages !

Un livre qui n’aurait pas dû paraître…, tant est grande la difficulté d’être publié quand on s’en prend, sans détours, aux racines du mal et que l’on ose la thèse d’un syndrome de la civilisation occidentale.

Depuis cinquante ans, les dégâts causés par l’humanité sont supérieurs à ceux qu’elle a occasionnés depuis son origine.
Une enquête téméraire et sans langue de bois sur notre grand hold-up planétaire.
Certains se souviendront que l’un des premiers numéros de la Gueule Ouverte titrait en octobre 1973 : « Quelle Terre laisserons-nous à nos Enfants ? ».
D’autres évoqueront l’œuvre de Théodore Monod : « Et si l’aventure humaine devait échouer ».
On peut dire que, dans ce nouvel opus, mon enquête dérangeante aboutit à des résultats dont on peut difficilement se glorifier.

« Tarrier, de sa plume infrarouge et de son écriture à fleur de peau, n’y va pas de main morte pour briser les indicibles… tout en plaidant pour la juste cause animale. »

Pour les citoyens de la Terre les plus volontaristes, il reste quelques pistes pour s’en sortir, mais bien loin des nouveaux chemins vaseux que tentent de tracer les maîtres du monde, seulement désireux de lubrifier le soi-disant post-capitalisme d’une crise qui n’est que phase finale.
Il suffirait peut-être d’attendre, en poussant un peu la porte sur le large…

Courage éco-guerriers !
« Du sang, de la sueur et des larmes ! » Winston Churchill
« Allons ! La marche, le fardeau, le désert, l’ennui et la colère. » Arthur Rimbaud.

Un livre qui donne enfin raison à ceux dont on disait toujours qu’ils avaient tort...

Bientôt en vente chez votre libraire et dans les librairies en ligne (Amazon, Fnac, etc.).

Et dites-vous bien que ce livre n’aurait jamais dû paraître !
Merci aux Éditions L’Harmattan, Paris, où vous pourrez aussi l’acquérir dans leur librairie dès sa publication, fin de ce mois.

Vous pouvez aussi me commander ce livre directement au prix préférentiel de 38€ (au lieu de 39,50€), port gratuit ! (tarrieri@wanadoo.es)

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter