La Revue des Ressources
Accueil > Journées Jean Baudrillard Musée du quai Branly Paris 17-18/09/2010

Journées Jean Baudrillard Musée du quai Branly Paris 17-18/09/2010

vendredi 17 septembre 2010 (Date de rédaction antérieure : 14 décembre 2017).

Les vendredi et samedi 17 et 18 septembre de 10h à 13 h et de 14h 30 à
17h 30 chaque jour.

Théâtre Claude Lévi-Strauss, musée du Quai Branly.
37, quai Branly 75007 – Paris
Tél : 01 56 61 70 00 http://www.quaibranly.fr/fr/

Entrée libre dans la mesure des places disponibles.

A l’initiative de l’architecte Jean Nouvel :

Hommage à la pensée et à l’oeuvre de Jean Baudrillard
Rencontre internationale

L’affiche de la manifestation
Source, site du Quai Branly.

Ces rencontres internationales réunissent philosophes, architectes,
sociologues et anthropologues pour débattre des concepts de séduction, d’illusion et d’échange. A partir des passerelles développées par Jean Baudrillard et Jean Nouvel entre architecture et philosophie, deux journées de discussions sont organisées autour des concepts d’espace radical, d’espace duel et d’espace primitif. Ouvertes à tous, ces rencontres mettent en lumière l’une des pensées les plus singulières de notre époque, celle inclassable et libre de Jean Baudrillard, auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages, dont La société de consommation, De la Séduction, ou encore de L’échange symbolique et la mort (qui est au centre des échanges de la matinée consacrée à l’espace primitif).

Jean Nouvel, ami de Baudrillard, ouvre ces rencontres auxquelles
participent notamment :

Paul Virilio, Philippe Descola, Alain Touraine, Boris Groys, Françoise
Gaillard, Paolo Fabbri, François L’Yvonnet, Candido Mendes, Sylvère
Lotringer, Enrique Valiente Noailles, François Séguret, etc.

Jean Baudrillard / Traverses
Rencontres internationales

* SOMMAIRE * PROGRAMME DES RENCONTRES INTERNATIONALES
* LES INTERVENANTS DES RENCONTRES * JEAN BAUDRILLARD * JEAN BAUDRILLARD, ELEMENTS BIOGRAPHIQUES * BIBLIOGRAPHIE

SOMMAIRE

ESPACE RADICAL
* Vendredi 17/09/10, 10h - 13h

En ouverture de son dialogue avec Jean Nouvel (Les Objets singuliers),
Jean Baudrillard pose de manière abrupte la question de l’espace
radical, du « rien », du « vide ». Déplacement de l’interrogation : « Qu’est-ce que remplir l’espace pour un architecte ? ». L’architecture en tant qu’événement pur.

Cette première demi-journée est consacrée à l’espace « construit »,
qui n’est pas pour autant « occupé », mais qui peut être « évidé »,
voire « invisible ». Plus généralement, ce qui dans les objets « rend le vertige de l’espace ».

• Ouverture du colloque par Jean Nouvel

• Président de séance : François Barré, Président d’Arc en rêve centre
d’architecture, à Bordeaux.

• Modérateur : Chantal Béret, historienne, critique d’art et
conservateur du Musée national d’art moderne du Centre Georges
Pompidou pour l’architecture contemporaine.

• Communications de Paolo Fabbri, sémioticien et Colin Fournier, architecte.

• Discussion avec :
Paolo Fabbri, sémioticien ; Colin Fournier,
architecte ; Henri-Pierre Jeudy, philosophe et sociologue ; Jean-Paul
Robert, architecte, critique et historien de l’architecture ; François Séguret, sociologue et philosophe ; Paul Virilio, urbaniste, philosophe et essayiste.

ESPACE DUEL
* Vendredi 17/09/10, 14h30 - 17h30

Un objet à deux dimensions est en soi parfait. Ainsi l’image. Mais
aujourd’hui la tendance serait plutôt d’ajouter une troisième, voire
une quatrième dimension… Toujours une sorte de complément visant à la perfection du réel. L’univers à deux dimensions, qui est celui de l’illusion, a sa perfection en lui-même. Il faut soustraire pour retrouver l’image à
l’état pur. La soustraction fait apparaître l’essentiel. Les réflexions de Baudrillard sur la séduction et la disparition s’inscrivent dans cette perspective, ainsi que sa conception du Bien et du Mal.

• Président de séance : Alain Touraine, sociologue

• Modérateur : François L’Yvonnet, philosophe et éditeur

• Communications de Boris Groys, philosophe et historien et Enrique
Valiente Noailles, philosophe.

• Discussion avec :
Rex Butler, historien de l’art ; Françoise
Gaillard, philosophe ; Marc Guillaume,
économiste ; Sylvère Lotringer, philosophe ; Ludovic Leonelli,
historien ; Jean-Baptiste Thoret,
critique cinématographique.

ESPACE PRIMITIF
* Samedi 18/09/10, 10h - 13h

L’échange symbolique et la mort est un tournant dans l’oeuvre de
Baudrillard, aussi bien formellement qu’intellectuellement. On y
trouve formulés les grands thèmes d’une pensée qu’il ne cessera d’approfondir. De l’échange symbolique à l’échange impossible. De l’échange arraché à la sphère marchande, dans le sillage de Mauss et de Bataille, à l’échange posé comme leurre et illusion. Cette troisième demi journée envisage la réversibilité (en particulier l’idée d’espace réversible),
la scène primitive de l’espace (la fascination pour le désert, pour l’Amérique), le destin (ce dont l’échange est impossible), mais aussi les idées d’altérité et de devenir (contre le changement).

• Président de séance : Candido Mendes, philosophe, sociologue, recteur de l’Université Candido Mendes de Rio de Janeiro.

• Modérateur : Enrique Valiente Noailles, philosophe.

• Discussion avec :

Gerry Coulter, sociologue ; Jean-Joseph Goux, philosophe ; Philippe Petit, philosophe ; Tiina Arppe, sociologue

• Clôture des débats par Philippe Descola, anthropologue.


INTERVENANTS DU PROGRAMME DES RENCONTRES INTERNATIONALES

Tiina Arppe
Chercheure à l’Académie de Finlande au département des Sciences
Sociales de l’Université de Helsinki, elle a travaillé en particulier
sur Rousseau, Durkheim, Mauss, Bataille et Baudrillard et a traduit plusieurs théoriciens français, dont Baudrillard, en finnois.

François Barré
Président de la Grande Halle de la Villette (1981-1990), du Centre Pompidou (1993-1996), puis Directeur de l’Architecture et du Patrimoine de 1997 à 2000, François Barré a été Président des Rencontres Photographiques d’Arles de 2000 à 2009 et est actuellement Président d’Arc en rêve centre d’architecture, à Bordeaux.

Chantal Béret
Historienne et critique d’art, Chantal Béret est conservateur du Musée
national d’art moderne du Centre Georges Pompidou pour l’architecture
contemporaine.

Rex Butler
Historien de l’art australien, il enseigne à l’Université du Queensland et travaille sur l’art contemporain australien, la critique d’art, l’art américain et le post-modernisme. Il est notamment l’auteur de Jean Baudrillard : The Defence of the Real (1999).

Gerry Coulter
Sociologue canadien, professeur du département de sociologie et anthropologie de l’Université Bishop à Lennoxville, au Canada. En 2002, il a crée l’International Journal of Baudrillard Studies sur internet.

Philippe Descola
Anthropologue, professeur au Collège de France et Directeur du Laboratoire d’Anthropologie Sociale, il est également directeur d’études à l’EHESS. Auteur notamment de Par-delà nature et culture (2005), il est commissaire de l’exposition d’anthropologie la Fabrique des images au musée du quai Branly.

Paolo Fabbri
Sémioticien italien, il enseigne à l’Université de Bologne et a dirigé l’Institut de la Culture italienne à Paris de 1992 à 1996.

Colin Fournier
Architecte britannique, il est professeur à la Bartlett School of Architecture à Londres. Il est notamment l’architecte de la Kunsthaus de Graz, en Autriche, inaugurée en 2003.

Françoise Gaillard
Philosophe, professeur de philosophie à l’Université de Paris VII, auteur notamment de La Modernité en questions (éditions du Cerf).

Jean-Joseph Goux
Philosophe, professeur à l’Université de Rice, à Houston aux Etats-Unis, son travail s’articule entre économie, philosophie, psychanalyse et esthétique. Il a été directeur de programme au Collège International de Philosophie à Paris et professeur associé à l’EHESS.

Boris Groys
Philosophe et historien allemand, il est professeur d’histoire de l’art, philosophie et théorie des médias. Il a enseigné à la Hochschule für Gestaltung de Karlsruhe dirigée par Peter Sloterdjik. Il a notamment
publié en France Du nouveau. Essai d’économie culturelle (Jacqueline Chambon, 1995).

Marc Guillaume
Economiste, professeur à l’université Paris Dauphine, il a notamment écrit avec Jean Baudrillard Figure de l’altérité (éditions Descartes et cie, 1994).

Henri-Pierre Jeudy
Philosophe et sociologue, chargé de recherches au CNRS, il est l’auteur de très nombreux ouvrages dont Critique de l’esthétique urbaine (Sens et Tonka, 2003) et La machinerie patrimoniale (Sens et Tonka, 2002).

Ludovic Leonelli
Historien, élève de Jean Baudrillard, il est l’auteur du premier essai
publié en France à propos du philosophe : La séduction Baudrillard
(Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, 2007).

Sylvère Lotringer
Philosophe, professeur de littérature et philosophie française à l’université Columbia aux Etats-Unis, éditeur de la revue et la maison d’édition Semiotext(e) qui diffuse, depuis 1974, de nombreux théoriciens français dont Jean Baudrillard, Paul Virilio, mais aussi Gilles Deleuze ou Michel Foucault.

François L’Yvonnet
Philosophe et éditeur. Directeur des cahiers de L’Herne philosophie, il a publié avec Baudrillard un livre d’entretiens (D’un Fragment l’autre, Albin Michel, 2001) et dirigé le Cahier de L’Herne qui lui a été consacré en 2004.

Candido Mendes
Philosophe brésilien, sociologue, chercheur en sciences politiques, membre de l’académie brésilienne des lettres, il est Recteur de l’Université Candido Mendes de Rio de Janeiro et le fondateur de l’Académie de la latinité, dont il est le secrétaire général. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur le Brésil et dans le domaine des sciences sociales.

Jean Nouvel
Architecte de renommée internationale, lauréat du Prix Pritzker en
2008, il compte parmi ses nombreuses réalisations l’Institut du Monde Arabe, la Fondation Cartier, l’Opéra de Lyon, la tour Dentsu à Tokyo, la tour Agbar à Barcelone, le musée Reina Sofia à Madrid et le musée du quai Branly à Paris. Il a créé et dirige encore aujourd’hui les Ateliers Jean Nouvel installés à Paris, Londres, Madrid, Copenhague, Rome et Barcelone avec en cours une quarantaine de projets dans une douzaine de pays.

Philippe Petit
Philosophe, auteur de plusieurs essais notamment La cause de Sartre
(Puf, 2000), il est également journaliste à Marianne. Il a publié en 1997 Jean Baudrillard : Le paroxyste indifférent, livre d’entretiens avec Jean Baudrillard chez Grasset.

Jean-Paul Robert
Architecte, critique et historien de l’architecture, il est notamment
l’auteur d’un ouvrage sur le musée du quai Branly.

François Séguret
Sociologue et philosophe, il a été professeur en sciences humaines et
sociales à l’école d’architecture de Paris-la Villette et responsable
des Éditions de la Villette de 1990 à 1998. Il a notamment publié L’Imaginaire, l’Espace et le Pouvoir urbain (Anthropos, 1980).

Jean-Baptiste Thoret
Historien et critique cinématographique, Jean-Baptiste Thoret est
co-rédacteur en chef de la revue de cinéma Panic et écrit notamment pour Charlie Hebdo. Il collabore aux émissions « Tout arrive » et
« Mauvais genres » sur France Culture et est l’auteur de nombreux ouvrages sur le cinéma.

Alain Touraine
Sociologue, directeur d’études à l’EHESS, théoricien de la sociologie
des acteurs et des mouvements sociaux, il travaille principalement sur le passage à une société dite post-industrielle et sur l’émergence de nouvelles formes de mouvements sociaux.

Enrique Valiente Noailles
Philosophe argentin, co-auteur avec Jean Baudrillard des Exilés du
dialogue
(Galilée, 2005).

Paul Virilio
Urbaniste, philosophe et essayiste. Fondateur du groupe Architecture
Principe avec Claude Parent en 1963, ils forment dans leur atelier de nombreux architectes contemporains, dont Jean Nouvel. Professeur à l’Ecole Spéciale d’Architecture à Paris, il est également le co-fondateur avec Jean Baudrillard et d’autres intellectuels et chercheurs de la revue Traverses du CNAC Pompidou en 1975.


JEAN BAUDRILLARD

Jean Baudrillard
Portrait © Marine Baudrillard

Pataphysicien à 20 ans ;
situationniste à 30 ;
utopiste à 40 ;
transversal à 50 ;
viral et métaleptique à 60.

Germaniste de formation, traducteur de Marx et de Brecht, il a passé
un doctorat de sociologie sous la direction d’Henri Lefebvre, à
Nanterre, où il enseigna cette discipline et contribua à la cristallisation des idées de mai 68. A travers ses premiers livres, publiés au début des années 70, Le Système des objets, la Société de consommation, Pour une critique de l’économie politique du signe il s’est imposé aux côtés de Roland Barthes et de Guy Debord comme l’un des interprètes et des critiques les plus acérés des systèmes symboliques de nos sociétés développées. Ses idées – les objets de la modernité comme système de signes
symboliques, la consommation comme nouvelle morale et nouveau mythe du monde, la marchandise comme signe et les signes comme marchandise – ont eu un retentissement majeur et en font un penseur inclassable et réfractaire à toutes les idéologies. Dans les années 80, à partir de De la séduction, les Stratégies fatales, Amérique, Cool Memories, La Transparence du Mal, Le crime parfait, il a développé une réflexion
décapante axée sur les concepts de séduction, de simulation, d’hyper réalité, de réalité intégrale. Jusqu’à dénoncer l’intégrisme de nos sociétés, aussi permissives que totalitaires, parce qu’obsédées par l’éradication du Mal, alors que « toute libération du Bien entraîne inéluctablement
celle du Mal ». Jean Baudrillard est l’un des rares penseurs français de réputation internationale. Par des essais retentissants, il a affirmé sa volonté de participer, mais à sa manière, toujours paradoxale, aux
débats publics, sans jamais revendiquer quelle que posture morale ou
de vérité que ce soit. Son propos, souvent dérangeant, est aussi celui
d’un poète et d’un métaphysicien. Et il faut prendre la mesure des diverses facettes de son talent (de la poésie à la photographie, en passant par la traduction), de toutes les dimensions d’une pensée (de l’anthropologie à la philosophie), de toutes les formes d’une oeuvre (du traité théorique classique à l’aphorisme nietzschéen), pour bien saisir l’originalité de sa vision du monde.


JEAN BAUDRILLARD, ELEMENTS BIOGRAPHIQUES

1929 (27 juillet) / 2007 (6 mars)
Naissance à Reims dans une famille d’origine ardennaise et paysanne.
Etudes secondaires au Lycée de Reims. Premier contact avec la pataphysique grâce au professeur de philosophie Emmanuel Peillet. Il meurt chez lui, à Paris.

1948
Hypokhâgne au lycée Henri-IV à Paris. Rupture (maçon dans la région d’Arles), puis études germaniques en Sorbonne. Mémoire de Diplôme d’Études supérieures sur Nietzsche et Luther.

1952-1953
Lectorat en Allemagne (Tübingen). Traduction de Hölderlin (encore inédite).

1960-1966
Enseigne l’allemand dans différents lycées de Paris et de province.

1960-1963
Lecteur (allemand et philosophie) aux éditions du Seuil. Critique littéraire à la Revue des Temps modernes. Séminaire des Hautes Études : Barthes,
Bourdieu, Lefebvre.

1962
Dans le cadre de la Révolution culturelle, création (avec Félix Guattari) de l’Association populaire franco-chinoise.

1962-1969
Traducteur (au Seuil, à l’Arche, chez Gallimard) de Bertolt Brecht, Karl Marx, Peter Weiss, Wilhelm E. Mülmann...

1965
Traduction de Marat-Sade de Peter Weiss (éditions du Seuil). Traduction des Dialogues d’exilés de Bertolt Brecht (éditions de l’Arche).

1966
Thèse de doctorat de troisième cycle : « Le Système des objets », avec pour jury Roland Barthes, Pierre Bourdieu, Henri Lefebvre. Université Paris X - Nanterre : assistant d’Henri Lefebvre au département de Sociologie.

1967
Création avec Hubert Tonka de la revue Utopie (qui se poursuivra jusqu’en 1977).

1968
Mai 68 à Nanterre. Parution du livre Le Système des objets chez Gallimard.

1970
Premier voyage aux Etats-Unis (Aspen, Colorado).

1975
Janvier-avril : premier séjour universitaire aux États-Unis à La Jolla (Californie) – UCSD.

1976
Publication de L’Échange symbolique et la Mort.

1977
Co-fondateur de la revue Traverses du CCI (Centre Georges-Pompidou). Publication du livre Oublier Foucault.

1980
« Round trip » à travers les Etats-Unis Début des Cool memories.

1981
Au Japon, on lui offre son premier appareil photo : il devient photographe.

1983
Article dans le journal Le Monde : « La Gauche divine ». Tournée de conférences dans une dizaine d’universités américaines.

1984
Premier voyage en Australie.

1985
Troisième séjour universitaire à Santa Barbara (Cali fornie) – UCSB. Rédaction du livre Amérique.

1986
Habilitation à Paris-Sorbonne : L’Autre par lui-même. Détaché de Nanterre à Paris IX - Dauphine (IRIS) pendant 4 ans.

1989
Séminaire « Baudrillard » de trois jours à l’université du Montana (Missoula, USA). Tournée de conférences dans une dizaine d’universités brésiliennes.

1990
La Transparence du Mal. Quitte définitivement l’Université

1991
La Guerre du Golf na pas eu lieu. Cycle de conférences en Amérique latine : Brésil, Argentine, Venezuela, Colombie, Chili.

1994
Le Crime parfait.

1995
Chroniques bimensuelles dans le journal Libération (juin 1995 - juin 1996).

1999
Publication de L’Échange impossible.

2000
Exposition de photographies à la Maison Européenne de la Photographie.

2003
Publication de Power Inferno.

2004
Mai : symposium de l’Académie de la latinité (Bibliothèque d’Alexandrie, Égypte). 16-18 juillet : « Hommage à Jean Baudrillard », colloque au ZKM (Zentrum fur Kunst und Medientechnologie) de Karlsruhe (Allemagne), à l’occasion de son 75ème anniversaire : « Jean Baudrillard und die Kunste ». Exposition de photos et d’archives.


BIBLIOGRAPHIE

Le Système des objets, Gallimard, 1968
La Société de consommation, Denoël, 1970
Pour une critique de l’économie politique du signe, Gallimard, 1972
Le Miroir de la production, Casterman, 1973 (Galilée, 1985)
L’Échange symbolique et la mort, Gallimard, 1976
Oublier Foucault, Galilée, 1977
L’Effet Beaubourg, Galilée, 1977
À l’ombre des majorités silencieuses, Denoël, 1978
L’Ange de stuc, Galilée, 1978
Le PC ou les paradis artificiels du politique, Cahiers d’Utopie, 1978
De la séduction, Galilée, 1979 © Daniel Katz
Simulacres et simulation, Galilée, 1981
Les Stratégies fatales, Grasset, 1983
La Gauche divine, Grasset, 1984
Amérique, Grasset, 1986
L’Autre par lui-même. Habilitation, Galilée, 1987
Cool Memories I, Galilée, 1987
Cool Memories II, Galilée, 1990
La Transparence du Mal, Galilée, 1990
La guerre du Golfe n’a pas eu lieu, Galilée, 1991
L’Illusion de la fin, Galilée, 1992
Le Crime parfait, Galilée, 1994
Figures de l’altérité, avec Marc Guillaume, Descartes et Cie, 1994
Fragments. Cool Memories III, Galilée, 1995
Écran total, Galilée, 1997
Le Paroxyste indifférent, entretiens avec Philippe Petit, Grasset, 1997
Le Complot de l’art & Entrevus à propos du « Complot de l’art », Sens & Tonka, 1997
Illusions, Désillusions esthétiques, Sens & Tonka, 1997
De la conjuration des imbéciles, Sens & Tonka, 1998
Car l’ illusion ne s’oppose pas à la réalité, Descartes et Cie, 1998
A l’ombre du millénaire ou le suspens de l’an 2000, Sens & Tonka, 1998
La Pensée radicale, Sens & Tonka, 1998
L’Échange impossible, Galilée, 1999
Cool Memories IV, Galilée, 2000
Mots de passe, Pauvert, 2000
Les Objets singuliers, avec Jean Nouvel, Calmann-Lévy, 2000
D’un fragment l’autre, entretiens avec François L’Yvonnet, Albin Michel, 2001
Télémorphose, Sens & Tonka, 2001
Le Ludique et le policier, et autres textes inédits parus dans Utopies
(1967-1978), Sens & Tonka, 2001
Le Royaume des aveugles, Sens & Tonka, 2002
L’Esprit du terrorisme, Galilée, 2002
Pataphysique, Sens & Tonka, 2002
Power inferno, Galilée, 2002
La Violence du monde, avec Edgar Morin, Le Félin - Institut du Monde arabe, 2003
Le Pacte de lucidité ou l’intelligence du Mal, Galilée, 2004
Les Cahiers de l’Herne, Jean Baudrillard, l’Herne, 2004
A propos d’Utopie, Sens & Tonka, 2005
Le Complot de l’Art & Cie, Sens & Tonka, 2005
Cool Memories V, Galilée, 2005
Oublier Artaud (entretiens avec Sylvère Lotringer), Sens & Tonka, 2005
Les Exilés du dialogue (entretiens avec Enrique Valiente Noailles),
Galilée, 2005
Pourquoi tout n’a-t- il pas déjà disparu ?, L’Herne, 2007-2008
Carnaval et Cannibale, L’Herne, 2008

Photographie :

Les Allemands, photographies de René Burri, texte de Jean Baudrillard,
éditions Delpire 1963.
Richard Avedon : Under den Linden, Port folio in Égoïste - texte de Jean Baudrillard, 1991.
Sommes-nous ? 15 ans de photographies du groupe Tendance Floue - avec un texte de Jean Baudrillard, éd. Naïve Livre et Jean Di Sciullo 2006. Prix Publication ICP Infinity Award 2007, New York, NY.


NB
Il existe une recension de sources notamment des hommages rendus après la mort de l’auteur @ criticalsecret.


Pour information : lire l’article Jean Baudrillard et "La question du pouvoir" en 1977 de Guy Darol, dans sa rubrique Cahier de musique.

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter