La Revue des Ressources
Accueil > In memoriam Nikola Kovac

In memoriam Nikola Kovac

jeudi 4 octobre 2007 (Date de rédaction antérieure : 17 novembre 2017).

Nikola Kovac, professeur de littérature comparée à l’Université de Sarajevo et premier ambassadeur de Bosnie-Herzégovine en France, de 1993 à 2000, est décédé lundi 24 septembre à Sarajevo. Né en 1936, il est devenu professeur de langues romanes à l’Université de Sarajevo après y avoir fait ses études supérieures et passé une dizaine d’années en France, notamment comme lecteur de serbo-croate à l’INALCO. Il a ainsi formé, à Sarajevo, plusieurs générations d’étudiants en français et en littérature comparée, parallèlement aux nombreux travaux qu’il a publiés dans ces domaines, ainsi que comme critique d’art et analyste politique.

Ministre de l’Education du gouvernement de Bosnie-Herzégovine en 1992 et 1993, il a été ensuite envoyé à Paris, où il est resté ambassadeur de 1993 à 2000, expliquant sans relâche à ses divers interlocuteurs, souvent peu ou mal informés, les causes et les enjeux de la guerre qui détruisait son pays.

Il a naturellement noué de nombreux liens d’amitié avec ceux qui, en France, ont défendu la Bosnie-Herzégovine contre ses agresseurs, laissant auprès d’eux le souvenir d’un homme intelligent, intègre, profondément attaché, malgré la modération de son ton, à des convictions intransigeantes sur les principes.

Retourné à Sarajevo à la fin de son mandat, il est revenu à ses travaux d’enseignement, d’écriture et de traduction, notamment d’auteurs français. Il portait, ces dernières années, un regard très désabusé sur le cours des événements en Bosnie-Herzégovine. (Association Sarajevo)

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter