La Revue des Ressources
Accueil > Guy Debord au Cipm (Marseille)

Guy Debord au Cipm (Marseille)

avril 2006 (Date de rédaction antérieure : 24 novembre 2017).

Exposition, débats, projections... Du 8 mars au 28 avril, le cipM propose un cycle consacré à Guy Debord et l’Internationale Situationniste.

Guy Debord contre le cinéma

Projection de l’intégrale des films de Guy Debord, en collaboration avec Le Miroir, cinéma des Musées de Marseille. Du mercredi 8 au samedi 20 mars 2006.

Au programme :

Hurlements en faveur de Sade, 1952, 1h15

Sur le passage de quelques personnes à travers une assez courte unité de temps, 1959, 18 min

Critique de la séparation, 1961, 19 min

La Société du spectacle, 1973, 1h20

Réfutation de tous les jugements, tant élogieux qu’hostiles, qui ont été jusqu’ici portés sur le film “La Société du spectacle”, 1973, 22 min

In Girum imus nocte et consumimur igni, 1978, 1h45

Guy Debord, son art et son temps, 1994, 1h00 (réalisation : Brigitte Cornand)

Exposition Guy Debord : Documents Situationnistes

Une exposition regroupant des documents rares ou uniques, liés sous différents rapports aux activités situationnistes de Guy Debord : tracts, affiches, photographies, manuscrits, objets transformés, ouvrages rares... Du vendredi 10 mars au samedi 28 avril 2006

L’Internationale situationniste (IS) était une organisation révolutionnaire désireuse d’en finir avec la société de classes en tant que système oppressif et de combattre le système idéologique de la civilisation occidentale : la domination capitaliste. L’IS était, au niveau des idées développées, issue de différents mouvements révolutionnaires apparus depuis le XIXe siècle, notamment de la pensée marxiste d’Anton Pannekoek, de Rosa Luxemburg, de Georg Lukacs ainsi que du communisme de conseil. L’Internationale situationniste pouvait être apparentée à un groupe d’ultra-gauche, mais elle était également l’expression de la volonté de dépassement des tentatives révolutionnaires des avant-gardes artistiques de la première moitié du XXe siècle, le dadaïsme, le surréalisme et, dans une moindre mesure, le lettrisme.
Ce mouvement, créé formellement en 1957, est né au sein d’un autre mouvement contestataire des années 1950 : l’Internationale lettriste, les fondateurs de l’IS (notamment Guy Debord) lui reprochant son insuffisance. L’IS est le produit de la fusion de l’Internationale lettriste, du Mouvement International pour un Bauhaus Imaginiste, et du Comité psychogéographique de Londres. L’une des principales caractéristiques des idées situationnistes est la libération des conditions historiques pour une réappropriation du réel, et ce dans tous les domaines. Le dépassement de l’art fut un des objectifs de départ de l’IS, qui s’est vite orientée vers une critique de la société du spectacle, la société « spectaculaire-marchande » doublée d’un désir de révolution sociale qui s’est notamment fait connaître en France en mai 1968.

[issu de http://fr.wikipedia.org/wiki/Situationnistes]

Projection de Critique de la Séparation, suivie d’une table ronde autour des situationnistes Le vernissage de l’exposition “Guy Debord : documents situationnistes” sera suivi d’une projection de “Critique de la Séparation” (Guy Debord, 1961) et d’une table ronde autour des situationnistes, animée par Jean Daive, avec Antoine Coppola, Borris Donné, Shigenobu Gonzalvez ,Jean-Pierre Rhem, et Alain Giffard. Le vendredi 10 mars, à partir de 18h30.

Jean Daive est écrivain, poète et producteur à France Culture
Antoine Coppola est auteur de Introduction au cinéma de Guy Debord

Borris Donné est auteur de [Pour mémoires], un essai d’élucidation des mémoires de Guy Debord. Shinegobu Gonzalvez est auteur de Guy Debord ou la beauté du négatif. Jean-Pierre Rhem est directeur du Festival International de Documentaire Marseille. Alain Giffard, auteur de L’Ars Memoriae de Guy Debord

Conférence : La correspondance de Guy Debord

À l’occasion de la parution chez Gallimard des oeuvres complètes de Guy Debord en un volume, et pour clore notre cycle, Vincent Kaufmann donnera une conférence sur les correspondances de Guy Debord. Le vendredi 28 avril, à 19h. Vincent Kaufmann est auteur de La révolution au service de la poésie

Publications

La parution d’un numéro spécial du Cahier du Refuge, consacré aux Situationnistes et à Guy Debord, vient compléter le cycle. Le dossier du numéro 9 de la revue CCP est entièrement consacré à Guy Debord.

Au sommaire du dossier Guy Debord :
• Boris Donné & Jean Daive : Un entretien
• Boris Donné : Apostilles
• Alain Giffard : L’Ars Memoriae de Guy Debord
• Jean-François Bory : Debord complètement débordé
• Arthur Hubschmid : Debord dansait-il le rock ?
• David Lespiau : La révolution la nuit
• Olivier Quintyn : Tout lecteur des Mémoires…
• Dominique Meens : « Mais enfin monsieur… »
• Jérôme Duwa : L’acte situationniste le plus simple…
• Jacques Donguy : Debord et la poésie
• Emmanuel Ponsart : Bibliographie

Le sommaire du Cahier du refuge spécial Guy Debord / internationale Situationniste sera bientôt disponible sur internet :

http://www.cipmarseille.com/publication_fiche.php?id=c6c537d16825ea0729804ba490d818dd

Centre international de poésie Marseille
Centre de la Vieille Charité - 2, rue de la Charité
13236 Marseille Cedex 02
tel : 04 91 91 26 45 / fax : 04 91 90 99 51

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter