La Revue des Ressources
Accueil > Dossiers > Dossier Jean-Paul Dollé > Hommage à Jean-Paul Dollé : 3. Entrevue sur l’institution. La parole errante. (...)

Hommage à Jean-Paul Dollé : 3. Entrevue sur l’institution. La parole errante. Stéphane Gatti. 

samedi 30 avril 2011, par Stéphane Gatti

 
VIDÉO (inédit). Présentation : « 5 fois rien ou le parti pris de la répression par les partis politique de gauche et de droite sur les questions urbaines », entrevue avec Jean-Paul Dollé sur le retournement institutionnel en bio-pouvoir de la politique urbaine des banlieues, a été réalisé par Stéphane Gatti avec Pierre-Vincent Cresceri dans le cadre de la manifestation commémorative du cycle de 1968-1969, organisée par La Parole errante Armand Gatti à La maison de l’arbre, à Montreuil, du 20 novembre 2008 au 9 juillet 2009.
 Sous le titre Comme un papier tue-mouches dans une maison de vacances fermée l’exposition présentait une recension quasiment exhaustive d’exemplaires originaux et reproduits à l’époque, documents, journaux, bulletins, dazibaos, affiches, tracts, films, des actes du mouvement en l’état des différentes tendances des groupes à partir de mai 1968, ainsi que des entretiens filmés pour mémoire des faits, et bilans édifiants des suites, avec d’anciens militants ou personnalités activistes parmi ceux qui avaient animé ses heures, advenus dans la société transformée quarante ans plus tard.
 La fondation, l’objet, et le développement post-activiste de l’unité pédagogique d’architecture UP6 (aujourd’hui l’École nationale supérieure d’architecture Paris-La Villette), à laquelle dès sa création Jean-Paul Dollé concourut comme professeur en sociologie et en philosophie, et comme chercheur dans les sciences humaines appliquées à la ville, sont envisagés dans ce cadre.
 D’abord à l’avant garde de l’engagement de la politique sociale de la ville, avec une participation à la recherche pour des projets comme "Banlieue 89", lancé par Roland Castro et Michel Cantal-Dupart, avec Jean-Paul Dollé, les protagonistes mêmes ne tardèrent pas à évaluer la désertion du pouvoir autrement qu’en termes de circulation, de répression, ou de marché.
 5 fois rien, c’est-à-dire 5 projets pour intégrer une société urbaine émergente qui successivement tournèrent court...

En mai 2009

.
_
__
___


___
__
_
.

Architecture

Les rencontres et de débats autour d’UP6 le 14 mai

Dominique Bordes (fin à 22h) le 15 mai : Bruno Queysanne (fin à 22h) le 16 mai : Jean-Paul Dollé, Gustave Massiah, Jean-Pierre Le Dantec, Guy Naizot, Gilles Olive, Dominique Dockès (fin à 20h30) Présentation : UP6 1969/1978 — Construction d’un lieu

Une histoire d’invention et d’expérimentation spatiale, théorique et politique dans le sillage de mai 68 et profitant de la force propulsive de ce mouvement de remise en cause générale des manières de vivre et des façons de penser, UP6, unité pédagogique d’architecture née en 1969, va, pendant une décennie, par essais et expérimentations successifs, tenter d’inventer des formes alternatives des modes de productions dominants du cadre bâti et des modes d’habiter qu’il impose. Cette recherche, d’une nouvelle manière d’habiter le monde, réunit, dans une institution toujours en devenir, des étudiants et des jeunes praticiens en architecture qui ne se satisfont pas de l’ancien enseignement des Beaux Arts et s’opposent à la pratique professionnelle habituelle des architectes.

Dès le départ, UP6 récuse tout enfermement corporatiste et pose comme fondement de son projet pédagogique la transversalité disciplinaire. L’architecture ne peut se séparer de ce pourquoi et de ceux pour qui elle est conçue et destinée : l’habitation des hommes sur terre. C’est pourquoi l’architecture ne peut être le fait de « spécialistes », d’ « experts » : les architectes, pas plus que les villes, ne sont des urbanistes. L’architecture, la ville, sont des « faits sociaux globaux » (Marcel Mauss) techniques, culturels, artistiques, politiques. À UP6, architectes, ingénieurs, philosophes, plasticiens, sociologues, géographes, hommes de théâtre, voire psychiatres et psychanalystes, participent à l’élaboration de ce que peut-être une architecture et une ville habitable.

Tout aussi important dans la conception et la pratique d’enseignement, l’enquête auprès des populations, leurs besoins, leurs désirs, leurs aspirations, leur manière de s’approprier leurs territoires, leur savoir-faire et aussi leurs luttes contre les accidents de chantier, la cherté des loyers, la spéculation foncière, les expulsions de leurs logements et de leurs quartiers. UP6 se veut partie prenante du mouvement de transformation et d’émancipation initié en mai. Sur la base d’un accord sur un projet politique commun, ce lieu est traversé par toutes les questions, les débats, les contradictions, voire les conflits qui structurent et divisent ce mouvement, sans que ne soit remis en cause ce projet commun.

Pendant une décennie, UP6 fut comme un concentré du bouillonnement, de la créativité, des expériences, des réussites et des échecs des années 70. Mais le recensement de ces dix années n’a jamais été systématiquement entrepris. Il nous semble que le temps est venu d’en entreprendre l’histoire.

(Extrait du programme du cycle 2009 dans le site de La parole errante) [1]
____


HOMMAGE À JEAN-PAUL DOLLÉ
DANS LA REVUE DES RESSOURCES

Jean-Paul Dollé
4 novembre 1939 - 2 février 2011

Index
(suivre les liens sous les n° de chapitres)

- 1. De l’acédie. Du soin qu’on donne à un mort. Bruno Queysanne. (Dédicace - inédit)
- 2. Le singulier et le pluriel. Paris en mai. Hélène Bleskine. (Dédicace - inédit)
- 3. Entrevue sur l’institution. La parole errante. Stéphane Gatti. (Vidéo - inédit)
- 4. L’Inhabitable capital. VIII. Nihilisme et maladie - IX. Les deux nihilismes. (Extrait - Jean-Paul Dollé)
- 5. "Jean-Paul Dollé, témoin lucide" par Josyane Savigneau. Pierre Goldman. (Recension de L’insoumis, vies et légendes de Pierre Goldman)
- 6. L’insoumis, vies et légendes de Pierre Goldman. II. (...) Les étudiants révolutionnaires. (Extrait - Jean-Paul Dollé)
- 7. La cité et les barbares. (Citation intégrale - Jean-Paul Dollé)
- 8. Bernard-Henri Lévy recense "Haine de la pensée". (Recension de Haine de la pensée)
- 9. Haine de la pensée - en ces temps de détresse. IV. Un se divise en deux : (...) (Extrait - Jean-Paul Dollé)
- 10. "Question où de Sartre il n’y eut que le silence". Roland Castro. (Dédicace)
- 11. "Mon ami Jean-Paul Dollé...". Paul Virilio. (Dédicace)
- 12. Métropolitique. IV. L’expulsion (...). V. Habiter l’absence (...). (Extrait - Jean-Paul Dollé)
- 13. Le Myope. 1re partie. IV. (...) (Extrait - Jean-Paul Dollé)
- 14. Ce que tu ne pouvais pas nous dire. Aliette Guibert-Certhoux (Dédicace)

(à suivre)

P.-S.

Les publications imprimées et numérisées autour de l’exposition sont toujours accessibles pour un prix modique ou gratuitement téléchargeables dans le site de La parole errante.

- Écrire en mai 68 (Armand Gatti)
Catalogue et entretiens filmés avec : Jean Jacques Hocquard, Hélène Châtelain, Francis Gendron, Jean-Louis Pays, Dominique Lurcel, Daniel Dubois, Monique Charrier, Michel Séonnet.

- Ouvrir le livre de Mai (Tracts et journaux)
Catalogue et entretiens filmés avec : Tracts du 22 Mars : Jean Pierre Duteuil et Prisca Bachelet / Action : Jean Schalit et Marc Kravetz / Cahiers de Mai : Jean-Louis Péninou / La cause du peuple : Jean-Pierre Le Dantec / Rouge : Daniel Bensaïd / Vive la révolution : Tiennot Grumbach / Tout : Roland Castro / Le torchon brûle : Nadja Ringart / L’idiot international : Jean-Paul Dollé.

- Mai 68 ? (Vivre les questions)
Catalogue (parution en février 2009). Décryptages des entretiens filmés téléchargeables en pdf : Henri Benoit / Daniel Bensaïd, philosophe / Paul Brétécher, médecin psychiatre / Laurent Cartier, agriculteur / Francine Demichel, juriste / Patrice Duprat, chômeur/ Jean-Pierre Duteuil, éditeur / Daniel Guibert, architecte / Nicolas Hatzfeld, historien / Marc Kravetz, journaliste / Jean-Pierre Le Dantec, ingénieur / Françoise Lenoble Prédines, puéricultrice / Gus Massiah, fondateur du CEDETIM (Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale) /Gilles Olive, ingénieur / Jean-Claude Polack, médecin psychiatre / Anne Querrien, sociologue / Jacques Rancière, philosophe / Emmanuel Terray, anthropologue / Marie-Noëlle Thibault, historienne et écrivain / Jean-Pierre Thorn, cinéaste.


Revue Lignes N° 19, 24 février 2006
Le soulèvement des banlieues
Ahmed Henni,
Alain Brossat,
Jean-Paul Dollé,
Richard Rechtman, Laurent Margantin,
Rada Ivekovic, Nadia Tazi, Stéphanie Éligert, Rodolphe Respaud,
François Athané, Alain Badiou, Jacques Rancière, Entretien avec Gabriel Rockhill,
Dimitra Panopoulos,
Peter Hallward.
Éditions Lignes


Revue Urbanisme, N° 332 / Sept-Oct 2003
Dossier / De Banlieues 89 à Jean-Louis Borloo
Edito Par Antoine Loubière

De Banlieues 89 à Jean-Louis Borloo

Notes

[1La Parole errante : http://la-parole-errante.org/

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter