La Revue des Ressources
Accueil > Lectures au Musée Zadkine : Gérard Genette (Paris)

Lectures au Musée Zadkine : Gérard Genette (Paris)

mercredi 28 février 2007 (Date de rédaction antérieure : 23 octobre 2017).

 ?? Lectures au Musée Zadkine

28 février – 28 juin 2007

En écho à sa programmation qui associe l’œuvre du sculpteur à la création la plus contemporaine, le Musée Zadkine poursuit son cycle de lectures.

Selon la formule désormais consacrée, les écrivains et poètes conviés liront leurs travaux en cours, ainsi que des fragments d’œuvre d’auteurs de leur choix.

Mercredi 28 février 2007 à 19h Gérard Genette

Mercredi 14 mars 2007 à 19 h Frédéric Léal

Jeudi 26 avril 2007 à 19h Yves-Noël Genod

Jeudi 24 mai 2007 à 19h Annie Zadek

Jeudi 28 juin 2007 à 19h Julien Blaine

Mercredi 28 février 2007 à 19h

Gérard Genette (1930), théoricien de la littérature et essayiste, est une des figures majeures de la vie intellectuelle française. Dans la lignée du structuralisme, sa Poétique se fait narratologie, interroge l’intertextualité, le paratexte, le statut des genres littéraires, et jusqu’à l’esthétique.

L’ensemble de son œuvre est paru aux éditions du Seuil.

On lui doit, entre autres, Figures I, 1965 ; Figures II, 1969. ; Figures III, 1972 ; Mimologiques : voyage en Cratylie, 1976 ; Introduction à l’architexte, 1979 ; Palimpsestes, La littérature au second degré, 1982 ; Nouveau Discours du récit, 1983 ; Seuils, 1987 ; Fiction et diction, 1991 ; L’Œuvre de l’art, 1 : immanence et transcendance, 1994 ; L’Œuvre de l’art, 2 : la relation esthétique, 1997 ; Figures IV, 1999 ; Figures V, 2002 ; Métalepse, 2004.
Il a par ailleurs fait paraître Bardadrac (2006), livre de fragments, mélange, fiction, souvenir.

En écho à ce livre, Gérard Genette lira des fragments de texte de Bernard de Fontenelle, Victor Hugo, Paul Verlaine, Jules Laforgue, Alfred Jarry et Jean Cocteau.
Bernard de Fontenelle (1657-1757), homme de lettres, philosophe, critique, poète, géomètre, est l’auteur, notamment, des Entretiens sur la pluralité des mondes (1686), de l’Histoire des oracles (1686) et de la Digression sur les anciens et les modernes (1688).
Victor Hugo (1802-1885) est l’écrivain total par excellence : poète (Les Orientales, 1829 ; La Légende des Siècles, 1883), romancier (Notre-Dame de Paris, 1831 ; Les Misérables, 1862), homme de théâtre (Hernani, 1830 ; Ruy Blas, 1838), mais aussi homme politique et penseur social.
Paul Verlaine (1844-1896), auquel on doit Les Fêtes galantes (1869), Romance sans paroles (1874), Parallèlement (1989) ; et Jules Laforgue (1860-1887) sont représentatifs du courant symboliste. Ce dernier est l’auteur des Moralités légendaires (887).
Alfred Jarry (1873-1907) est une figure-clef de la culture fin-de-siècle. On lui doit le cycle théâtral d’Ubu (Ubu Roi, 1896), des romans (Le Surmâle, 1902), des livres de poésie (Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicien (1911) et de chroniques (La Chandelle verte, 1969).
Jean Cocteau (1989-1963) fut poète (Le Cap de Bonne Espérance, 1919 ; Clair-obscur, 1954), critique (Le Rappel à l’ordre, 1926), romancier (Le Livre blanc, 1928 ; Les Enfants terribles, 1929), homme de théâtre (Parade, 1917 ; La Voix humaine, 1930) et de cinéma (Le Sang du Poète, 1930 ; Le Testament d’Orphée, 1960)

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter