La Revue des Ressources
Accueil > Lecture de Florence Delay (Paris)

Lecture de Florence Delay (Paris)

jeudi 26 octobre 2006 (Date de rédaction antérieure : 14 août 2017).

Jeudi 26 octobre 2006 à 19h

Florence Delay est romancière et essayiste. Elle a fait paraître Minuit sous les yeux, Gallimard, 1973 ; Le aïe aïe de la corne de brume, Gallimard, 1975 ; L’Insuccès de la fête, Gallimard, 1980 ; Riche et légère, Gallimard, 1983 ; Course d’amour pendant le deuil, Gallimard, 1986 ; Petites formes en prose après Edison, Hachette, 1987 ; Il me semble, Mesdames ou Les Dames de Fontainebleau, FMR, 1987 ; Etxemendi, Gallimard, 1990 ; Catalina, Seuil, 1994 ; Oeillet rouge sur le sable illustré par Francis Marmande, Fourbis, 1994 ; La fin des temps ordinaires, Gallimard, 1996 ; La Séduction brève, Gallimard, 1997 ; Dit Nerval, Gallimard, 1999 ; Trois désobéissances, Gallimard, 2004, autant de textes, livres et enquêtes à l’écriture imaginative, savante et rêveuse.
On lui doit, par ailleurs, avec Jacques Roubaud, une anthologie de la poésie nord-amérindienne Partition rouge, Seuil, 1988 ; ainsi qu’un vaste cycle Graal théâtre, sur la matière de Bretagne (Gallimard, 2005).
Elle a collaboré au théâtre comme au cinéma avec Jean Vilar, Georges Wilson, Antoine Vitez, Jorge Semprún, Benoît Jacquot, Michel Deville, Chris Marker et elle fut Jeanne d’Arc dans le film de Robert Bresson.
Florence Delay est membre de l’Académie Française.

Traductrice de l’espagnol, notamment de Calderón, Sor Juan Inès de la Cruz, Fernando de Rojas, Ramón Gómez de la Serna, Arnaldo Calveyra, elle a choisi de lire des extraits de l’œuvre de José Bergamín (1895-1983).
Grande figure intellectuelle et morale de l’Espagne, José Bergamín fut essayiste, poète, dramaturge, opposant au franquisme On lira La Solitude sonore du toreo (trad. Florence Delay), Seuil, 1989 ; Tout et rien de la peinture, Le Mystère tremble (postf. Florence Delay), Deyrolle, 1991 ; L’Espagne en son labyrinthe (trad. Yves Roullière), L’Éclat, 1992 ; L’Importance du démon et autres choses sans importance (trad. Yves Roullière), L’Éclat, 1993 ; Beauténébreux : de la nature et figuration frontalière de la poésie (trad. Florence Delay), La Délirante, 1999.
On consultera le « Cahier pour un temps », Centre Georges-Pompidou, 1990 qui lui est consacré.

Entrée libre

Musée Zadkine 100 bis rue d’Assas 76006 Paris
Tél : 01 55 42 77 20 Fax : 01 40 46 84 27
Métro Notre-Dame-des-Champs, Vavin RER B Port-Royal Bus 38, 82, 83, 91

Voir en ligne : Musée Zadkine

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter