La Revue des Ressources
Accueil > L’imposture, une conversation avec... Éric Naulleau (Paris)

L’imposture, une conversation avec... Éric Naulleau (Paris)

jeudi 10 février 2005 (Date de rédaction antérieure : 22 juillet 2017).

Conversation avec... Éric Naulleau

et Belinda Cannone (auteur de Le Sentiment d’imposture, éditions Calmann-Lévy), Julie Wolkenstein (auteur notamment de Happy End, éditions P.O.L.), et Emmanuel Carrère (auteur notamment de L’Adversaire, éditions P.O.L.)

Le jeudi 10 février 2005 à 17 h 30
à l’Espace rencontres de la Fnac Montparnasse
(136, rue de Rennes, 75006 Paris).

Un nouveau mal du siècle ? Dans son essai, Belinda Cannone analyse une inquiétude devenue très commune : « Suis-je celui que je devrais être pour me trouver à cette place ? » Homme ou femme, professeur ou secrétaire, père ou mère, représentant ou ingénieur en vérité, toutes les situations professionnelles, existentielles, amoureuses que nous souhaitons atteindre sont susceptibles de réveiller en nous cette angoisse d’être pris pour un imposteur. C’est grave, docteur Cannone ?

« C’est une tout autre forme d’imposture qu’aborde le joli travail de Belinda Cannone, entre littérature et analyse psychologique. Sa vraie finesse est de faire voir combien ce sentiment peu exploré est finalement répandu. »
Roger-Pol Droit, Le Monde des Livres.

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter