La Revue des Ressources
Accueil > Ezra Pound, le volcan solitaire

Ezra Pound, le volcan solitaire

mardi 3 décembre 2002 (Date de rédaction antérieure : 22 octobre 2017).

John Tytell

Biographie, éditions du Rocher, 2002

Présentation de l’éditeur :

Ezra Pound, né en 1885 au fin fond de l’Idaho, mis au ban de l’Université américaine pour non-conformisme, investit le Londres littéraire, épouse une demoiselle Shakespeare, se masque de Personae pour écrire ses premiers poèmes, imagine l’imagisme, fait tournoyer le vorticisme avec Wyndham Lewis, pousse Yeats à se renouveler, promeut les débutants Joyce et Eliot, prend un bain de jouvence à Paris parmi le Tout-Dada, rencontre la violoniste Olga Rudge et lui fait l’enfant de l’amour, s’installe en Italie en 1924, admire Mussolini, veut mettre la Kulture en abrégé et nous apprendre l’A.B.C. de la lecture, cherche les " causes réelles " de la guerre, parle à Radio Rome, est ramené manu militari aux États-Unis en 1945, écope de douze ans d’hôpital psychiatrique, revient en Italie pour y achever ou non son grand œuvre, Les Cantos (800 pages et une langue nouvelle) et s’éteint à Venise en novembre 1972. Ezra Pound, le volcan solitaire est l’introduction idéale à la vie et à l’œuvre d’un des plus grands poètes américains du XXe siècle.

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter