La Revue des Ressources
Accueil du site > Déclaration de TechSansFrontières / TechWithoutBorders Statement

Déclaration de TechSansFrontières / TechWithoutBorders Statement

mardi 21 décembre 2010 (Date de rédaction antérieure : 23 avril 2014).

Suite à la lettre de Reporters sans Frontière invoquant le premier amendement de la constitution américaine adressée au Président Obama, contre la perspective d’un procès Assange et son développement pour réprimer les acteurs individuels du réseau solidaire, le créateur du software en code XML depuis lesquels se sont développés les blogs, les sources du podcast etc., entrepreneur, écrivain, et professeur à l’université de Harvard (Massachusetts, The USA), Dave Winer, a lancé l’appel Tech sans frontières, — et à l’afficher dans nos sites et blogs,— en 6 items et un lien, si possible à la page d’accueil ; à chacun de le traduire et de le présenter comme il peut ("considérez que c’est en Creative Commons" a-t-il-dit) [ attention le lien qui s’est glissé en commentaire de la déclaration à l’adresse de sa page, la nuit dernière, est un faux ami ] :

What does tech say ?

By Dave Winer on Monday, December 20, 2010 at 8:53 AM.

I saw Reporters Without Borders issue a position on WikiLeaks, urging the US govt to not prosecute. Permanent link to this item in the archive.

I’ve been looking for a way to make a similar statement from the point of view of someone rooted in tech, saying that it’s important for the future of the net itself that it get the same freedom that offline media gets. Permanent link to this item in the archive.

What I came up with... Permanent link to this item in the archive.

http://techwithoutborders.org/

You don’t have to agree with the exact statement in order to endorse it, in fact it’s better if you don’t. Copy the text, edit it as you see fit, and post it on your site. That’s why it has a Creative Commons license. That’s how we can show that we’re not standing alone. Permanent link to this item in the archive.

Or copy it exactly as you found it, and link to it. Think of it as an open-source letter signing, on the net. Permanent link to this item in the archive.

I don’t expect tech companies to get on board here (though it would be nice if they did). But I am hopeful that the individuals in tech will stand up for the First Amendment. Permanent link to this item in the archive.

It’s time to stand up. Find a way to say, no matter where you live, that freedom of speech happens everywhere, including the net. Permanent link to this item in the archive.




Please link / S’il vous plait liez ce lien joint à votre déclaration enligne :


http://techwithoutborders.org/

- 1. Nous sommes les populations du Tech
- 2. Nous vivons et nous travaillons partout
- 3. Nous estimons que notre propre liberté est la liberté des gens qui utilisent notre technologie et la liberté en général.
- 4. Nous pensons qu’il n’y a aucune distinction significative entre WikiLeaks et les agences de presse couvrant les histoires en coopération avec WikiLeaks.
- 5. Nous recommandons vivement à tous les gouvernements de respecter la liberté de la Presse, s’agirait-il de nouvelles provenant en ligne ou autonomes.
- 6. Nous appliquons ces principes dans notre travail et ils sont inclus dans notre technologie.

http://www.wikileaks.ch/Mirrors.html

..........

D R A F T ( B R O U I L L O N ) — 2 0 – D E C E M B E R – 2 0 1 0

- 1. We are people of tech.
- 2. We live and work everywhere.
- 3. We value our own freedom, the freedom of people who use our technology and freedom in general.
- 4. We think there is no meaningful distinction between WikiLeaks and the news organizations covering the stories in cooperation with WikiLeaks.
- 5. We urge all governments to respect freedom of the press, whether the news originates online or offline.
- 6. We apply these principles in our work and they are embodied in our technology.

http://www.wikileaks.ch/Mirrors.html



Pour mémoire :

PREMIER AMENDEMENT DE LA CONSTITUTION AMÉRICAINE

« Le Congrès ne fera aucune loi qui touche l’établissement ou interdise le libre exercice d’une religion, ni qui restreigne la liberté de la parole ou de la presse, ou le droit qu’a le peuple de s’assembler paisiblement et d’adresser des pétitions au gouvernement pour la réparation des torts dont il a à se plaindre. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Premier_amendement_de_la_Constitution_des_%C3%89tats-Unis

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter