La Revue des Ressources
Accueil > De la francophonie, et de l’Europe

De la francophonie, et de l’Europe

mardi 26 septembre 2006 (Date de rédaction antérieure : 24 juin 2017).

La Francophonie a-t-elle une vocation européenne ?

La tenue du XIe Sommet de la Francophonie à Bucarest est l’occasion de s’interroger sur la situation de la langue française et l’imaginaire qu’elle véhicule en Europe. Cinq personnalités du monde des lettres réagissent.

Sophie Képès, membre de la revue des ressources, écrivain, traductrice propose : « Une alternative à la domination d’une seule langue. »

Elle dit : "De langue maternelle française, j’ai commencé mon parcours d’écrivain avant de devenir traductrice de hongrois, ma langue paternelle. Puis j’ai découvert les littératures d’Europe centrale et balkanique, et leur fréquentation a imprégné et remodelé mon rapport à la langue française et ma poétique romanesque. A tel point qu’aujourd’hui, je me considère comme un « auteur francophone de littérature centre-européenne ».

Pendant des siècles, la Hongrie a subi le joug politique et culturel de ses puissants voisins germanique et russe. Pour échapper à leur influence et se revendiquer européens avant tout, les Occidentalistes (fin XIXe - début XXe) se sont tournés vers la France. Ecrivains, peintres, musiciens puis photographes étaient francophiles, souvent francophones. Depuis la chute du communisme, et plus encore depuis l’entrée dans l’Union européenne, la francophonie se renforce en Hongrie. Elle représente à nouveau une alternative à la domination d’une seule langue, et à ce titre, elle a un rôle immense à jouer. A l’inverse, n’oublions jamais que la langue et surtout la littérature françaises ont grand besoin de se frotter aux autres !

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter