La Revue des Ressources
Accueil > Amnistie Italie : pétition pour Oreste Scalzone en grève de la (...)

Amnistie Italie : pétition pour Oreste Scalzone en grève de la faim

mercredi 27 avril 2005 (Date de rédaction antérieure : 26 septembre 2017).

Appel pour Oreste Scalzone

Oreste Scalzone, intellectuel italien a entamé une grève de la faim le 7 avril 2005, en solidarité avec la mobilisation pour une mesure d’amnistie en faveur des détenus dans les prisons italiennes ; il a été hospitalisé suite à un malaise dû à une sévère chute de tension qui persiste. Il entend poursuivre son action. Oreste Scalzone, fondateur de Pouvoir ouvrier avec Negri, et premier des réfugiés politiques italiens après une incarcération qui lui coûta d’atteindre les limites de sa santé, personnalité culturelle et politique reconnue, aujourd’hui résidant officiellement en France, se sent redevable de ses amis emprisonnés.

Quelles que soient les divergences et les différences de nos idées politiques et européennes, face aux pouvoirs aveugles et sourds en Italie comme en France concernant le solde des années de plomb, nous sommes solidaires pour appuyer la grève de la faim de l’italien Oreste Scalzone dont les objectifs sont les suivants :

— Appel à l’initiative populaire individuelle, associative, syndicaliste, confédérale, pour demander le rétablissement immédiat des formes d’"atténuation" de l’exécution de peine, prévues par la loi pénitentiaire italienne dite "réforme-gozzini", aujourd’hui évidée et figée.

— Appel d’une campagne pour un référendum italien en matière d’amnistie et d’indulto (remise de peine), abrogatif de la loi spéciale de 1992 (qui exige un quorum des deux tiers ou bien de la "majorité qualifiée", au lieu de la "majorité simple").

— Lancement d’une campagne pour une "loi d’initiative populaire" réhabilitant le projet d’indulto (remise de peine) de 1997, qui avait été abandonné malgré son approbation par la Commission "Justice" de la Chambre italienne des deputés.

Pour notre part, nous appelons à soutenir et à promouvoir ces initiatives pour le respect des libertés civiles et dans un semblable respect de la diversité de nos buts et de nos positions. Nous savons les attentes des réfugiés menacés d’extradition ici et nous savons les conditions là-bas de leurs camarades prisonniers, au terme des mêmes procès sous des accusations et des peines infligées par les lois d’exception, qui perdurent au-delà de leur propre temps.

Nous confirmons notre soutien à Oreste Scalzone, constatant dès à présent que l’appel par son propre corps est maintenant entendu et sera suivi de toutes sortes d’actions solidaires individuelles et communes, qu’elles soient citoyennes, personnelles, ou militantes, et de l’écho de son mouvement ; par là, nous l’invitons à suspendre sans délai la grève de la faim, la sachant parvenue au point que son état de santé puisse annoncer des séquelles gravissimes, ou irréversibles.

Conscients de l’environnement difficile pour propager cet appel dans les médias, pourtant nous appelons à transmettre cette pétition aux journaux, aux radios, aux télévisions, et dans leurs forums sur Internet, par le recours de nos moyens respectifs et tous ceux de nos correspondants.

Enfin, nous appelons à informer cet appel à signatures et ses liens dans tous les sites, à mettre des titres actifs "Signer Amnistie Italie", ainsi qu’à le signaler dans les forums et les médias alternatifs, et par email via les mailing listes et les listes de discussions.

Ici et maintenant, depuis le 20 avril 2005,

Cette pétition n’engage pas la rédaction ni les auteurs de la revue des ressources

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter